images à tout va

Nous sommes envahis d’images de toutes sortes, dans la rue, sur les écrans, et notre regard a changé. Il devient sélectif et choisit ce qui l’attire pour un éveil de quelques secondes. Il survole, « zappe ». Sur son écran, le regardeur devient consommateur d’images grâce à son doigt glissant. La vision englobe ainsi toutes sortes d’univers, comme sur les réseaux sociaux où se succèdent sujets de nature très différente. On retiendra un détail, une lumière, un cadrage ? Le cerveau fera le tri selon le besoin du moment.

Comment dans ce cas, être transporté par une œuvre ? La part du rêve et de la contemplation nécessaires, où peut-elle se nicher ? L’émotion face à une œuvre vient d’une surprise, d’un attrait mais aussi d’une connivence qui s’installe peu à peu. Suivre le chemin de l’artiste, se fait pas à pas. Une opinion se forge au ralenti, autrement il s’agit d’un avis péremptoire, d’un jugement préétabli. Lorsque j’écoutai pour la première fois des chants arabes, je trouvai cela répétitif puis après d’autres écoutes, j’ai saisi les différents tons qui se répondaient, j’ai été sensible à la virtuosité de l’artiste en saisissant la subtilité à laquelle j’étais sourde avant. Pareil pour le free jazz qui m’exaspérait puis m’a envoutée.

Je remarque par ailleurs, que l’amateur d’œuvres d’art et le spectateur courent les expositions, font la queue devant les grands musées, quel que soit le pays, visitent les ateliers d’artistes lorsque ces derniers ouvrent leurs portes. La curiosité est réelle. Pourtant le ravissement du spectateur est absent lorsqu’il préfère prendre une photo plutôt que mémoriser l’œuvre ou se laisser transporter. Friand de sensations ? Obéissant à une habitude visuelle plutôt que découvreur ?

Je remarque à chacune de mes expositions que le temps moyen de visite est de plus en plus court. Aussi, pour retenir l’attention, j’invente des stratagèmes, dois proposer des surprises.

Je m’interroge à chaque fois.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *