Et de 3 ! Un dessin de +

Les dessins s’accumulent dans ma chemise. Ainsi je pourrai choisir, les mêler, les superposer pour créer à chaque impression un rendu unique à partir de dessins identiques. Pour le plaisir du jeu, et pour faire en sorte que chaque œuvre sérigraphiée soit originale. Paradoxe ! La sérigraphie étant, par définition, une méthode de reproduction.

Cela m’amuse et m’intéresse de brouiller les frontières d’une pratique, de les déplacer. Une règle devient intéressante, à mes yeux, si elle est contournée, si elle permet d’ouvrir de nouveaux points de vue.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *